Pourquoi pratiquer du sport?

 

Pourquoi bouger? Pourquoi faire du sport? Pourquoi faire des arts martiaux?

Que veut dire bouger?

Bouger, c’est mettre en mouvement les muscles de son corps. Bouger plus, c’est le faire plus souvent et/ou de façon plus intense.

Un repère…

Il est recommandé de se référer au repère : « au moins l’équivalent de 30 minutes de marche rapide par jour  ». La marche est une activité facile à pratiquer pour un grand nombre de personnes, quelque soit l’endroit et l’âge.

Et pour les enfants, le PNNS recommande même davantage : « au moins l’équivalent d’une heure de marche rapide par jour ». Mais pratiquer une activité physique, ce n’est pas seulement marcher, cela peut aussi être jardiner, danser, bricoler, jouer avec les enfants et bien sûr faire du sport.

Une fréquence…

Même si le repère est de 30 minutes par jour, rien ne vous oblige à les effectuer d’affilée. Vous pouvez très bien fractionner vos activités physiques en 2 séances de 15 minutes chacune voire même en 3 séances de 10 minutes.

La régularité est importante dans la pratique d’une activité physique : l’idéal est d’en faire tous les jours. Vous pouvez également compléter vos 30 minutes d’activité quotidienne par une activité plus soutenue le week-end.

Des activités…

L’important est de pratiquer régulièrement une activité physique pour se dépenser et entretenir ses muscles. En fonction de son intensité, l’activité sera plus ou moins longue.

Voici quelques exemples :

Pourquoi bouger ?

Bouger est une des clés pour prendre soin de sa santé, améliorer sa condition physique et rester en forme. Bouger plus, c’est mettre toutes les chances de son côté pour améliorer sa qualité de vie…

Bouger aide à rester en forme

Bouger c’est aussi booster son moral pour mieux supporter le stress et certaines contrariétés. Il semblerait que l’activité physique ait un effet favorable sur l’anxiété et la dépression.

Bouger améliore aussi la qualité du sommeil : après s’être dépensé, on s’endort plus rapidement, on se réveille moins souvent la nuit et on augmente notre durée de sommeil.

Bouger entretient le corps

Pratiquer une activité physique régulière permet :

  • d’améliorer le fonctionnement du cœur et des poumons. Même après une courte marche, on sent son cœur battre, on respire mieux, on se sent plus détendu…
  • d’entretenir la force musculaire, la souplesse, l’équilibre, la coordination et le tonus.
  • d’augmenter son capital osseux, participant ainsi à la croissance des enfants et au bon vieillissement des adultes.
  • d’augmenter la résistance à l’effort pour lutter plus efficacement contre la fatigue.

Bouger préserve la santé

La pratique quotidienne d’une activité physique permet de diminuer le risque de développer certaines maladies (maladies cardio-vasculaires, hypertension artérielle, cancers, diabète de type 2, ostéoporose…). L’activité physique est aussi un moyen d’utiliser l’énergie consommée via les aliments ingérés : elle limite ainsi la prise de poids.

Pratiquer une activité physique quotidienne

Bouger plus, c’est faire suffisamment d’activité physique et c’est aussi pratiquer un sport.

On appelle « activité physique » tout ce qui nous fait bouger, alors que le sport concerne des exercices physiques soumis à des règles précises pouvant donner lieu à des compétitions.

Parce que ce n’est pas toujours facile d’atteindre les 30 minutes recommandées chaque jour, voici quelques conseils pour y arriver.

Donner un but à votre activité physique

Donner un but à votre activité physique est plus motivant pour sa réalisation :

  • Aller au marché, à l’école des enfants ou au travail à pied ou en vélo.
  • Choisir un commerce de proximité, réputé pour sa qualité même s’il est un peu plus éloigné de la maison. Les courses vous prendront un peu plus de temps, mais vous en retirerez des bénéfices pour votre santé.
  • Se promener entre amis ou en famille, dans votre quartier, en forêt, dans la campagne… Faites de vos balades des moments de partage et de convivialité.

En faire une habitude

Bouger plus, c’est aussi une question de réflexes… Aujourd’hui, notre univers nous facilite la vie en nous apportant toujours plus de confort (transports, ascenseurs…). Mais ce confort peut rapidement tendre vers un excès de sédentarité. Pourtant, même les plus petits efforts sont une façon de faire de l’exercice. Alors saisissez toutes les occasions de la vie quotidienne.

  • À la maison :

Faites vos courses à pied dès que possible. Vous habitez en ville ? Allez donc chercher du pain frais pour votre petit-déjeuner ! Allez chercher vos enfants à l’école à pied, si possible. Eux aussi en profiteront pour faire de l’exercice et adopter l’habitude de marcher ! Jardinez dès que le temps le permet. Promenez votre chien plus souvent et plus longtemps. Sortez prendre l’air : seul, en famille ou avec des amis, une promenade fait toujours le plus grand bien. N’oubliez pas que le ménage est aussi considéré comme une activité physique !

  • Lors d’une journée de travail :

Essayez de vous lever un peu plus tôt pour faire un tour à pied, un petit footing ou quelques exercices de gymnastique chez vous. Quand vous vous rendez au travail, garez votre véhicule un peu plus loin de votre lieu de travail et terminez le trajet à pied. Vous prenez les transports en commun ? Descendez de temps en temps une ou plusieurs stations avant votre arrêt habituel et finissez le trajet à pied.

Vous pouvez vous rendre au travail en vélo ? Profitez-en ! Préférez les escaliers aux ascenseurs et escalators. À votre pause de midi, prenez le temps de faire une rapide balade pour vous aérer. Vous pouvez aussi aller chercher votre déjeuner un peu plus loin que d’habitude et motiver vos collègues à vous accompagner.

  • En vacances :

Choisissez vos activités en fonction de votre destination…

Si vous allez à la plage, profitez de la mer pour nager et marcher au bord de l’eau. Faites en sorte d’avoir de l’eau au-dessus des chevilles : cette marche fera travailler vos articulations en douceur et vous délassera. Pourquoi ne pas jouer au ballon de plage, aux raquettes de plage ou au badminton ?

Vous allez à la montagne ? En hiver, vous pouvez vous essayer aux raquettes, pour entrevoir une autre facette de la montagne. En été, préférez la randonnée : c’est l’occasion de partir à la découverte de nouveaux paysages.

Et pour des vacances à la campagne, profitez du grand air pour faire des promenades à pied ou en vélo qui vous laisseront le temps d’apprécier le paysage. Profitez-en pour découvrir les alentours…

S’y mettre dès le plus jeune âge

Les enfants aussi ont besoin de bouger, et même plus que les adultes. Pour eux, il est recommandé de pratiquer une activité physique modérée plus d’une heure par jour. Plus tôt les enfants prennent l’habitude d’être actif, plus longtemps ils garderont ce bon réflexe !

Votre enfant ne doit pas obligatoirement faire du sport, l’idée est plutôt de lui donner chaque jour les moyens de s’activer et de se défouler. Vous n’avez besoin que d’un peu d’espace : jeux de ballon, jeux de plein air (toboggan, balançoire…), balade en famille, sortie vélo, parcours de santé. Participez à ces jeux avec votre enfant : cela vous permettra aussi de bouger plus.

N’oubliez pas que pour les enfants, les activités très sédentaires sont à éviter (TV, ordinateur). Non seulement l’activité physique est proche de zéro pendant ces activités, mais en plus, elles s’accompagnent souvent de grignotages d’aliments dont la consommation est à limiter (chips, gâteaux, boissons sucrées…).

Bouger c’est facile

Bouger suffisamment, cela signifie avoir une activité physique régulière, grâce aux activités de la vie quotidienne (ménage, jardinage), aux petits efforts du quotidiens (prendre plus souvent son vélo, marcher davantage) ou encore la pratique sportive.

Pratiquer un sport

Déjouer les obstacles qui freinent votre pratique

Vous hésitez ? Vous pensez ne pas avoir assez de temps ? Vous manquez de motivation ? Voici quelques pistes pour surmonter ces freins et pouvoir pratiquer une activité sportive.

L’âge n’est pas un obstacle.
Quelque soit l’âge, le sport joue toujours un rôle protecteur vis-à-vis des maladies cardio-vasculaires, de l’hypertension artérielle, du diabète, des cancers, mais aussi des pathologies liées au vieillissement comme l’ostéoporose ou l’arthrose. Il est conseillé de commencer une activité sportive le plus tôt possible, pour profiter plus longtemps des bienfaits du sport… Mais dites-vous bien qu’il n’est jamais trop tard pour commencer !

  • Avant 50 ans, il n’y a pas de contre-indication à pratiquer un sport mais, si vous n’êtes pas sûr, vous pouvez demander l’avis de votre médecin avant.
  • Après 50 ans, il est recommandé de faire un bilan médical avant de débuter un sport. C’est généralement un âge à partir duquel on dispose de plus de temps pour soi : c’est donc le moment idéal pour s’y (re)mettre ! Ne négligez pas les échauffements et les étirements pour entretenir la souplesse de vos articulations et éviter les douleurs inutiles (flexion et extension du genou, allongement du dos, flexion de la hanche, etc.).
  • Après 70 ans : c’est possible aussi. Les bienfaits du sport après 70 ans sont vérifiés : plus de tonus, plus d’équilibre et un meilleur moral ! Ici encore, une visite médicale s’impose. Si vous n’avez pas de problème de santé, le médecin vous orientera vers une activité douce et non traumatisante pour les muscles et les articulations : marche, aquagym, vélo, yoga…

Vous manquez de temps ?
Prendre du temps pour soi, pour se détendre, c’est aussi refaire le plein d’énergie pour être plus efficace par la suite ! Obligez-vous à bloquer un créneau d’une heure par semaine dans votre agenda. Le plus simple, c’est de s’inscrire dans un club sportif pour avoir des horaires fixes. À la maison, sur fond sonore dynamique ou en écoutant votre émission de radio préférée, faites une demi-heure de vélo d’appartement ou des exercices de fitness. Vos enfants font du sport ? Profitez de ce moment de « liberté » pour en faire de même.

Vous n’êtes pas à l’aise avec votre corps et craignez le regard des autres ?
Vous ne supportez pas les tenues de sport ? Optez pour une activité individuelle comme la marche ou le vélo, qui ne nécessitent pas forcément l’achat d’un survêtement. Inscrivez-vous avec des amis : à plusieurs, c’est toujours plus sympa et on fait moins attention au regard des autres.

Vous craignez de vous faire mal ?
Vous pouvez demander conseil à votre médecin avant de démarrer une activité sportive. Avant chaque séance, échauffez-vous doucement et, à la fin, pensez à vous étirez.

Vous manquez de motivation ?
À plusieurs, c’est toujours plus facile ! Proposez à un ami, un proche ou un collègue de venir avec vous. Vous pouvez également faire un essai : la plupart des clubs sportifs proposent de tester gratuitement les activités au début de l’année scolaire. C’est souvent le premier pas qui est le plus difficile. En début d’année, les clubs enregistrent beaucoup de nouvelles inscriptions. C’est l’occasion de rencontrer des débutants comme vous et de faire de cette activité un moment de convivialité et d’échanges.

Pour éviter de vous lasser

Fixez-vous des objectifs réalisables. Au début, vous n’êtes pas obligé d’effectuer les 30 minutes recommandées en une seule fois. Pour la course par exemple, pourquoi ne pas commencer par 2 courtes séances de 15 minutes. Avec le temps, vous verrez que vous serez capable de courir 30 minutes d’affilée. Ne cherchez pas la performance à tout prix… Pour que le sport soit un plaisir et n’occasionne pas de douleurs, il faut laisser à son corps le temps de s’adapter. Certaines personnes ont besoin de mesurer leurs progrès et progression au fur et à mesure pour rester motiver. Pour la marche ou le jogging, vous pouvez par exemple vous équiper d’un podomètre (Appareil comptant les pas et traduisant la distance correspondante en mètres) ou d’un cardiofréquencemètre (équipement permettant de contrôler la fréquence cardiaque)

Choisissez le sport qui vous convient le mieux

Première règle : laissez parler vos envies…

Quel est votre objectif ?
Améliorer votre endurance ou votre masse musculaire ? Faire partie d’une équipe ? Profiter de la Nature ou vous détendre ?

Les possibilités sont nombreuses.
À vous de choisir en fonction de votre objectif :

  • Travailler son endurance
  • Accroître sa masse musculaire
  • Améliorer ses réflexes
  • Se relaxer et détendre ses muscles
  • Perfectionner son esprit d’équipe
  • Développer son côté artistique
  • Profiter de la nature
  • Se confronter à un adversaire
  • Développer sa précision

Les enfants (3 - 11 ans)

Chez les enfants, la période 3-11 ans est une phase de croissance et d’apprentissage intense. C’est en effet à cette période que se fixent des repères qui resteront à l’âge adulte. C’est le bon moment pour leur apprendre le plaisir de manger au quotidien et leur donner goût à l’activité physique, autant de bons réflexes qui contribuent à leur santé d’aujourd’hui et de demain.

L’équivalent d’une heure de marche par jour : un repère clé

Bouger c’est aussi important que d’avoir une alimentation équilibrée.

Bouger, oui ! Mais comment ?

Pour les enfants, il est recommandé de faire au moins l’équivalent d’une heure de marche rapide chaque jour. Ce repère vous permet d’avoir une idée du temps à consacrer à une activité physique chaque jour. Mais votre enfant n’est en rien obligé de faire de la marche : le vélo, la piscine, les jeux de plein air ou le sport sont aussi des moyens de le faire bouger.

Pourquoi bouger ?

L’activité physique est essentielle au bon développement de votre enfant. Elle protège sa santé et lui permet de rester en forme. C’est un moyen pour eux de libérer leur énergie, de développer leurs compétences motrices et cognitives (coordination, vitesse, endurance, souplesse), de rencontrer de nouvelles personnes et développer sa confiance en lui. Bouger dès le plus jeune âge permet aussi de prendre de bonnes habitudes pour plus tard.

Adolescents

L’adolescence marque la fin de la croissance. Cette période très importante, et se caractérise par des besoins nutritionnels spécifiques.

C’est également une période de grands chamboulements dans la vie sociale des jeunes : rythme des repas, type de repas, activités extra-scolaires sportives, culturelles… Entre désir d’indépendance et croissance boostée, pas facile de trouver ses repères !

Bouger tous les jours

Pourquoi bouger ?

C’est essentiel pour prendre soin de sa santé et garder la forme. C’est aussi un très bon moyen d’évacuer le stress et le trop plein d’énergie. Se dépenser chaque jour permet également de garder un poids stable en utilisant l’énergie apportée par les aliments : les apports et les dépenses s’équilibrent. Quand on mange trop, on apporte un excès d’énergie à son corps : il faudra alors beaucoup se dépenser pour utiliser toute cette énergie, sinon elle est stockée par le corps sous forme de graisses.

Comment bouger tous les jours ?

Toute activité est bonne à prendre, le tout est de trouver celle qui nous convient. On peut par exemple commencer par la marche. Pour que ce soit efficace, il faut marcher à une allure soutenue, de manière à être presque essoufflé. On peut fractionner les 30 minutes recommandées par jour au cours de la journée, en 2 parcours de 15 minutes ou en 3 séances de 10 min. Ce qui est important, c’est d’être régulier dans sa pratique : un peu tous les jours en allant en cours par exemple.

Il existe de nombreuses autres façons de bouger tous les jours et d’entretenir sa forme sans y penser. En effet, l’activité physique, c’est aussi tout un ensemble de petites choses qui, mises bout à bout, contribuent à l’arrivée à un niveau d’activité physique satisfaisant. En voici quelques exemples :

A la maison
On peut porter les courses, passer l’aspirateur, faire les vitres, ranger sa chambre de fond en comble… Tout ça c’est aussi de l’exercice ! Si on habite en appartement, on peut aussi prendre plus souvent les escaliers plutôt que l’ascenseur. Pourquoi pas sortir le chien un peu plus souvent aussi ?

Pourquoi pas aller en cours en pied ou en vélo ?
Quand on prend les transports en commun, on peut aussi sortir parfois une ou deux stations, pour récupérer un ami et finir le trajet à pied ensemble.

Le week-end
Pourquoi ne pas donner un coup de main à ses parents dans les activités de jardinage ou de bricolage. On peut aussi profiter du week-end pour aller se balader à pied ou à vélo, organiser un match de foot ou aller à la piscine.

Envie de pratiquer un sport ?

Pratiquer un sport aide à entretenir sa forme. C’est aussi un moyen de rencontrer de nouvelles personnes et de décompresser. Chaque sport a ses avantages : développer un sens tactique, apprendre à se concentrer, découvrir l’esprit d’équipe, prendre des décisions et acquérir de l’endurance.

Ce qui compte, c’est de prendre du plaisir à pratiquer un sport. À chacun de déterminer ses attentes pour choisir le sport qui lui correspond le mieux :

Pour l’ambiance d’équipe

Pour ceux qui aiment se dépasser

Pour se mesurer à un adversaire

Pour se détendre

Et si on n’aime pas la compétition, on peut choisir plutôt un sport dit « de loisir », orienté sur le plaisir, et non sur la performance…

Future maman

La grossesse et le projet de grossesse sont des périodes particulières dans la vie d’une future maman : c’est le moment idéal pour revoir certaines de vos habitudes et comportements, afin d’assurer une bonne santé à votre futur bébé.

S’il est déconseillé de pratiquer le sport de manière intensive, la grossesse est toutefois parfaitement compatible avec une activité physique quotidienne « raisonnable ». Elle est même recommandée, pendant la grossesse et après l’accouchement. Pourquoi faut-il bouger ? Quelle activité pratiquer ?
 

Bouger pendant la grossesse

Pourquoi bouger pendant la grossesse ?

La grossesse ne doit pas être un frein à la pratique d’une activité physique. Garder une activité physique « raisonnable » et régulière n’a que des points positifs :

  • Elle favorise le bien-être et la relaxation
  • Elle entretient la musculature abdominale et favorise la récupération fonctionnelle du périnée après l’accouchement
  • Elle permet d’éviter un gain de poids excessif

Comment bouger pendant la grossesse ?

Pour pratiquer une activité physique en toute sécurité, demandez plus d’informations à votre médecin sur l’intensité et la fréquence à adopter.
Écoutez bien votre corps pour trouver le rythme qui lui convient et éviter une fatigue excessive. N’oubliez pas de boire régulièrement pour prévenir toute déshydratation : privilégiez l’eau !

Si vous attendez des jumeaux, demandez conseil à votre médecin : la pratique d’un sport est en général contre-indiquée et il est conseillé de limiter progressivement son activité physique.

Vous ne savez pas quelle activité choisir ?

Préférez les activités douces comme la marche, la natation (aquagym) ou la gymnastique douce (yoga, stretching).
De nombreuses piscines proposent des séances d’aquagym adaptées aux futures mamans. Renseignez-vous auprès de votre mairie.
Adaptez les séances de gymnastique douce en fonction de l’état d’avancement de votre grossesse : choisissez des séances courtes qui débutent et se terminent en douceur.

Évitez les activités violentes et les activités qui demandent des efforts très intenses comme le ski, l’équitation, les sports de combat ou le vélo qui peuvent engendrer des chocs. La plongée sous-marine n’est également pas recommandée : elle représente un danger pour le fœtus.

Les sports d’endurance (la course à pied, les sports d’équipes, etc.) ne sont pas forcément contre-indiqués mais veillez à ne pas les pratiquer de manière intensive.

Reprendre une activité physique après la naissance

Reprendre une activité après la naissance est important, il faut néanmoins prendre son temps et reprendre progressivement.

Quand reprendre une activité physique après l’accouchement ?

Laissez-vous 4 à 6 semaines pour vous reposer après l’accouchement, ne reprenez pas d’activité physique avant.

Suite à la visite médicale post-natale, des séances de rééducation du périnée vous seront prescrites. Elles sont remboursées à 100% par l’Assurance maladie durant l’année qui suit l’accouchement. Laissez passer 4 mois environ avant de débuter ces séances.

De manière générale, demandez l’avis de votre médecin pour vous remettre à l’exercice : la reprise de l’activité doit être progressive et douce. Il n’existe pas d’interdits.

Pourquoi est-il important de reprendre une activité physique ?

Pratiquer une activité physique apporte un certain nombre de bénéfices. Bouger vous permet de retrouver et d’entretenir votre forme. L’activité physique aide à surmonter la fatigue due au manque de sommeil, au stress de l’organisation et aux responsabilités.

Comment bouger plus quand on doit s’occuper d’un tout petit :

Il est essentiel que vous preniez du temps pour vous. Planifiez vos séances d’exercice et essayez de ne pas déroger à ce que vous vous étiez fixé.

Si vous rencontrez des difficultés à faire garder votre enfant, installez-le dans sa poussette et allez marcher. Vous pouvez aussi faire des exercices de gymnastique à la maison.

Si vous allaitez, essayez de faire du sport après la tétée : votre poitrine est alors un peu plus légère. Utilisez un soutien gorge adapté, sans compression locale.

50 ans et plus

Avec l’âge, l’organisme change et les besoins nutritionnels évoluent. Cela ne signifie pas qu’il faut manger moins ! Au contraire : certains besoins augmentent.

Une alimentation équilibrée et adaptée à ses besoins, accompagnée d’une activité physique quotidienne, permet de rester en forme et de prévenir les problèmes de santé liés à l’âge.

Retrouvez dans cette rubrique tous les conseils pour rester en bonne santé à partir de 50 ans et pour rester en forme à partir de 75 ans.

Pour rester en forme longtemps, il est important de bien manger, mais également de bien bouger ! Il est en effet reconnu que l’activité physique protège notre santé en prévenant certaines pathologies comme l’ostéoporose, le surpoids…

Mais pas besoin d’escalader une falaise, de grimper une montagne ou encore de courir un sprint ! Quelques activités ou exercices physiques, d’intérieur ou d’extérieur, suffisent à vous faire bouger 30 minutes par jour. Selon l’exercice choisi, vous pouvez travailler plutôt l’endurance, la coordination ou encore la respiration.

Rester en forme après 50 ans

Bouger, c’est mettre votre corps en mouvement, pour dépenser de l’énergie. Le terme d’activité physique concerne tous les mouvements de la vie quotidienne : marcher, jardiner, danser, bricoler, jouer avec les enfants… et bien sûr faire du sport.

Pourquoi continuer de bouger après 50 ans

Pratiquer une activité physique chaque jour est bénéfique pour la santé, quel que soit votre âge : elle protège de certaines maladies (hypertension artérielle, maladies cardiovasculaires, diabète, ostéoporose...), prévient la prise de poids, préserve l’autonomie et maintient le capital musculaire. L’activité physique est aussi un excellent moyen de rester en forme.

Combien de temps ? Il est recommandé de pratiquer l’équivalent d’au moins 30 minutes de marche rapide chaque jour. Si vous n’avez pas le temps, vous pouvez très bien fractionner ces 30 minutes en 3 séances de 10 minutes chacune.

Si vous pratiquez une activité d’intensité élevée, le temps de pratique peut être réduit à 20 minutes ; de même si l’activité réalisée est de faible intensité, essayez de la pratiquer pendant au moins 45 minutes.

Pensez à consulter votre médecin avant de débuter une activité d’intensité élevée.


Quelles activités pratiquer ?

Vous souhaitez faire du sport mais vous ne savez pas vraiment vers quelle activité vous diriger ? Voici une liste d’activités d’intensités variées pour vous donner un aperçu de ce que vous pouvez pratiquer au quotidien ou plus occasionnellement.

Bouger même après 75 ans

L’activité physique joue un rôle bénéfique sur la santé en protégeant de certaines maladies et en préservant l’autonomie. Avec l’âge, bouger régulièrement permet aussi de conserver une qualité de vie satisfaisante pour maintenir les gestes du quotidien. C’est également important pour travailler votre équilibre, stimuler vos sens, entretenir vos articulations et votre tonicité musculaire mais aussi renforcer les mécanismes de la mémorisation.

Voici quelques idées pour continuer à bouger lorsqu’on a 75 ans et plus :

  • La gymnastique sur chaise
  • La gymnastique douce
  • Les activités aquatiques

 

source : mangerbouger.fr

complément : http://www.mangerbouger.fr/espace-info/outils-d-information/les-guides-nutrition.html

 

Les arts martiaux dans tout cela?

Quels sont les bénéfices pour la santé liés à la pratique des arts martiaux ?
Dr Rousseau : La pratique des arts martiaux est très physique et sollicite l’ensemble de l’organisme. Ce sport fait travailler les membres de manière homogène. Il développe la qualité gestuelle, la mise en place du schéma corporel, et améliore la perception du corps dans l’espace. La confrontation avec un partenaire, en obligeant à bien connaître l’autre, développe le côté relationnel. Pour beaucoup de parents, les arts martiaux sont un facteur stabilisant pour les enfants, qui induit un équilibre. La pratique collective semble effectivement réguler la timidité ou au contraire l’hyperactivité des enfants, grâce aux notions d’habillement, de grade, de discipline et de respect. Et il est important pour l’enfant de faire la différence grâce à son propre travail

Quelles sont les limites d’âge ?
Dr Rousseau : Les plus jeunes peuvent commencer dès 5 ou 6 ans, qui permet de mettre en place un apprentissage de l’activité. La pratique des arts martiaux ne va être réellement efficace que vers 13 ou 14 ans, lorsque les enfants vont bien maîtriser les différentes techniques. Ensuite, on peut pratiquer différentes formes d'arts martiaux : entraînements à haut niveau énergétique ou séances très techniques, avec toutes les variantes possibles. On peut également se limiter aux techniques fondamentales ou simuler des compétitions (randori). L’éventail de pratiques fait qu’il n’y a pas d’âge limite supérieur. Il faut juste tenir compte de l’âge physiologique. Il existe des personnes de 75 ans qui font encore des arts martiaux.

 

La première technique à acquérir est celle de la chute. Les entraînements se déroulent sur un tapis, le "tatami", qui amortit les chutes. On porte un judogi et une ceinture correspondant à son niveau. Les mouvements des arts martiaux sont regroupés par catégories : mouvements de hanches, de jambes, d’épaules, etc. , avec une gradation dans la difficulté.
On ne triche pas aux arts martiaux. Ce sont des sports égalitaires pour lequel l’argent n’est pas un obstacle : la participation financière est minime et le kimono est généralement prêté par les clubs. Cette discipline reste très exigeante et même les champions continuent à s’entraîner quotidiennement. C’est une école de la vie où respect de l’adversaire, modestie, contrôle de soi et courage sont des règles essentielles.

Les orientations de ces arts martiaux sont la conquête du bien-être, la relaxation et un bénéfique retour sur soi-même.

source : doctissimo.fr

inscription au club possible tout au long de l'année
Club de sport, d'arts martiaux et de boxe de Soufflenheim et de Drusenheim près de Haguenau en Alsace
Goshin-Système (mélange de Judo, aikido et karaté), Rapide-Défense, Boxe (Muay Thaï - Kick-boxing - K1)